Emploi : quelles sont les sanctions envers les demandeurs d'emploi d'aujourd'hui ?

Emmanuel Macron souhaite lutter contre le chômage de longue durée en instaurant des sanctions plus sévères. Certaines sanctions existent déjà et ne concernent que peu de demandeurs d'emploi.

FRANCE 2

Le gouvernement souhaite durcir les contrôles et les sanctions envers les demandeurs d'emploi. Sur le plateau du 20 Heures, Julien Duperray revient sur les sanctions déjà existantes. "Les sanctions existent. Un chômeur qui ne fait pas de recherche d'emploi ou qui refuse deux offres d'emploi pourra être radié sur une période allant de 15 jours à 6 mois. D'autres décisions venues des préfets peuvent supprimer les allocations pendant deux mois. Le gouvernement veut rendre le système plus clair et plus sévère", précise-t-il.

14% des chômeurs sanctionnés

Ces sanctions concernent une petite partie des demandeurs d'emploi. Le journaliste ajoute : "Selon Pôle emploi, seuls 14% des demandeurs d'emploi ont été sanctionnés. Ceux qui n'ont pas fait de recherche sont minoritaires : 13 400 en 2013, soit 0,4% des demandeurs d'emploi. Environ 20% de ceux qui ont été sanctionnés ont relancé ensuite leurs recherches. En revanche, la baisse des allocations ne permet pas un retour plus rapide au travail. Rien ne remplace l'activité économique, la croissance, et la formation aux métiers qui recrutent."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un demandeur d\'emploi discute avec sa conseillère de Pôle Emploi, le 30 mars 2016 à Gravelines (Nord).
Un demandeur d'emploi discute avec sa conseillère de Pôle Emploi, le 30 mars 2016 à Gravelines (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)