Emploi : la justice ordonne l'expulsion des salariés de la SAM

Publié
Emploi : la justice ordonne l'expulsion des salariés de la SAM
Article rédigé par
M.Lassaga, D.Breysse, F.Reboul - France 2
France Télévisions

Dans l'après-midi du mardi 29 mars, la justice a ordonné aux salariés de la fonderie SAM d'évacuer le site de Viviez, dans l'Aveyron. Environ 250 salariés occupent la fonderie depuis sa liquidation, en novembre 2021.

La consternation est visible sur les visages des salariés de la fonderie SAM, à Viviez (Aveyron). Dans l'après-midi du mardi 29 mars, ils viennent d'apprendre une décision de justice qui les oblige à quitter la fonderie d'ici au 5 avril. L'occupation de l'usine par les salariés, depuis sa liquidation au mois de novembre 2021, a été jugée illégale.

Un rassemblement devant l'usine le 5 avril 

La plupart des salariés ont travaillé pendant plusieurs décennies dans cette usine. Avec cette occupation, les salariés veulent protéger l'usine afin que tout soit prêt à redémarrer. Un nouveau projet de fonderie, financé par l'État et la région Occitanie, est à l'étude sur ce site. Jusqu'au dernier jour avant la liquidation de la fonderie, les salariés ont produit : il reste dans l'usine trois à quatre millions de pièces commandées par le groupe Renault, mais jamais achetées. Le 5 avril, jour programmé de l'expulsion, ils appellent à un rassemblement devant l'usine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.