Emploi : c’est le retour des contrats aidés pour les jeunes

Le Premier ministre Jean Castex veut mettre l’accent sur les jeunes et le chômage. Les embauches des moins de 25 ans seront exonérées de charges. 

FRANCEINFO

Éviter à tout prix une vague de chômage chez les jeunes : c'est le défi du gouvernement. Alors, dès la rentrée, 300 000 contrats d'insertion seront créés. Objectif : aller chercher les jeunes éloignés de l'emploi en leur offrant des CDD subventionnés par l'Etat. Coralie Texier, 21 ans, en bénéficie depuis bientôt deux ans. Sans perspective à la sortie de son bac professionnel, la jeune fille a signé un contrat aidé dans un établissement de spectacle.

Effet d’aubaine ?

Aujourd'hui, quels critères permettent d'en bénéficier ? Ces contrats d'insertion sont accessibles à des jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté sociale ou professionnelle. L'Etat verse ensuite une aide à leur employeur, allant jusqu'à 95% du Smic. "Il y a une notion de service rendu", explique Philippe Fourchon, directeur adjoint de la Ferme du buisson. Selon l’économiste Anne-Sophie Alsif, certaines entreprises s’en servent pour éviter des embauches en CDI. Plusieurs études ont montré ces dernières années que les emplois aidés n’avaient pas assez permis de déboucher sur des postes pérennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée de l\'agence Pôle emploi du boulevard Diderot, à Paris, lors d\'une manifestation contre la réforme de l\'assurance-chômage, le 4 novembre 2019.
L'entrée de l'agence Pôle emploi du boulevard Diderot, à Paris, lors d'une manifestation contre la réforme de l'assurance-chômage, le 4 novembre 2019. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS/ AFP)