Contrats courts : faut-il les taxer ?

Le débat sur la taxation des contrats courts est relancé. Leur nombre a explosé en 15 ans. Il s'agit d'instaurer un malus pour les CDD de moins d'un mois. La mesure est au coeur des négociations sur l'Assurance chômage.

France 2

Nouvelles négociations pour sauver l'Assurance chômage : huit mois après un premier échec, syndicats et patronat vont se retrouver autour de la table. Au coeur du débat un sujet brulant : faut-il davantage taxer les contrats courts ? Ces CDD d'un mois, deux semaines, ou même seulement quelques jours qui se sont multipliés. En 15 ans, ils ont fait plus que doubler, passant de 6,6 millions à 15,7 millions par an. Des contrats synonymes de précarité selon les syndicats, qui veulent les surtaxer.

Le CDD est synonyme de précarité pour la CFDT

"Ça ne permet pas aux salariés de se projeter dans l'avenir, ça ne leur permet pas d'acquérir un logement, de se loger même comme locataires, ça ne leur permet pas d'avoir accès aux prêts bancaires... La précarité sur le marché du travail aujourd'hui, c'est un véritable fléau", selon cette syndicaliste de la CFDT. La CFDT propose donc un système de bonus-malus pour l'employeur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration : 191 700 emplois ont été créés dans les secteurs privés en 2016, selon l\'Insee.
Illustration : 191 700 emplois ont été créés dans les secteurs privés en 2016, selon l'Insee. (MAXPPP)