Chômage : les accords de performance collectives, bonne ou mauvaise idée ?

L’une des parades du gouvernement pour lutter contre les suppressions d’emploi, ce sont les accords de performance collective. Le principe : une baisse de salaire moyennant la garantie de l’emploi.

Pour éviter les fermetures, les suppressions d’emploi, la solution apportée par Emmanuel Macron, c’est la performance collective. Pour faire simple : accepter de gagner moins pour éviter un plan social. "Je préfère au maximum qu’il y ait des salaires qu’on accepte de baisser momentanément plutôt que des licenciements. Parce que parfois, on met des années à revenir vers un emploi", avait expliqué le président.

15 accords depuis avril

"Selon le ministère du Travail, 371 accords de performance collective ont été signés depuis la création du dispositif en septembre 2017, juste après l’élection d’Emmanuel Macron pour permettre aux entreprises de gagner en compétitivité. Depuis le mois d’avril, depuis le début de la crise, 15 ont été signés", précise le journaliste Julien Duponchel sur le plateau du 20 Heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron à l\'Elysée, le 29 juin 2020.
Le président Emmanuel Macron à l'Elysée, le 29 juin 2020. (CHRISTIAN HARTMANN / AFP)