Assurance chômage : le gouvernement entame les discussions avec les syndicats

La tension monte entre le gouvernement et les syndicats qui ont reçu mardi 25 septembre la lettre de cadrage qui fixe les règles de l'assurance chômage. Les quatre milliards d'économies demandées par l'État en trois ans sont inacceptables pour eux.

France 3

Mardi 25 septembre, la lettre de cadrage pour l'assurance chômage est arrivée chez les syndicats. Les objectifs sont écrits noir sur blanc et les mots sont choisis, mais Pascal Pavageau, le secrétaire général de Force ouvrière, craint que les syndicats n'aient pas de marge de manœuvre. Il tient à rappeler que les syndicats sont des organisations indépendantes, libres et autonomes.

Quatre mois pour parvenir à un accord

Le premier chantier concerne les règles pour ceux qui cumulent chômage et emploi régulier. Le gouvernement penche pour une réduction de leurs allocations. Les allocations des cadres seront également sur la table et leur dégressivité est envisagée. Enfin, la lettre impose aux partenaires sociaux de discuter de l'abus de contrats courts, car le gouvernement veut toujours un bonus-malus. Le gouvernement promet qu'il ne s'agit que d'orientations et les partenaires sociaux ont quatre mois pour parvenir à un accord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans presque 9 cas sur 10, ces trop-perçus concernent des demandeurs d’emploi qui cumulent un emploi et une assurance chômage.
Dans presque 9 cas sur 10, ces trop-perçus concernent des demandeurs d’emploi qui cumulent un emploi et une assurance chômage. (GERARD JULIEN / AFP)