Ascoval : de nouvelles offres de reprise

Le tribunal de grande instance de Strasbourg (Bas-Rhin) a accordé un nouveau délai pour de possibles reprises de l'aciérie de Saint-Sauve (Nord) d'Ascoval jusqu'au 24 avril. Selon l'avocat de l'entreprise, il y a des offres.

France 3

Cette fois, Ascoval pourra-t-elle être sauvée ? Après de multiples rebondissements, comme l'abandon du repreneur désigné en janvier, c'est bien sûr ce que souhaitent les salariés de l'aciérie. Mais les salariés sont fatigués par un an d'incertitude. Mercredi 27 mars, le tribunal de Strasbourg (Bas-Rhin) a enregistré des offres de repreneurs potentiels.  

Des candidats sérieux 

Deux d'entre eux sont jugés sérieux. British Steel, dirigé par des Français et qui a acheté de nombreuses aciéries ces dernières années en Europe, apporterait jusqu'à 300 000 tonnes de commandes. Autre candidat, l'Italien Calvi Network, spécialisé dans les aciers spéciaux, apporterait 100 000 tonnes de commandes. L'un et l'autre promettent de conserver l'intégralité du personnel. Ils ont un mois pour préciser leurs financements. Trois autres candidats, jugés moins solides, sont à l'affût. Le tribunal rendra sa décision le 24 avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aciérie Ascoval à Saint-Saulve, près de Valenciennes (Nord) le 29 janvier 2018. 
L'aciérie Ascoval à Saint-Saulve, près de Valenciennes (Nord) le 29 janvier 2018.  (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)