CDD : une taxation qui ne passe pas chez le petit patronat

La taxation des CDD ne satisfait absolument pas les petits patrons, qui le font savoir.

FRANCE 2

À peine annoncée, la mesure visant à surtaxer les CDD rencontre des oppositions chez les petits patrons. Dans cette entreprise de location de véhicules près de Paris, la question fait débat. Christophe Breton est technicien, en poste pour 6 mois, dans l'attente d'un recrutement ferme et la taxation des contrats précaires, il est pour. "Pour moi ça peut-être une bonne chose pour l'embauche directe en CDI. Je pense que ça peut apporter une proposition de CDI directement".

"Des coups de fouet"

Mais dans l'entreprise, les CDD ne sont pas tous convaincus de l'efficacité de la mesure. Dans ces bureaux, la quasi-totalité des employés sont en CDI et une taxation des contrats précaires, c'est la mesure de trop pour ce dirigeant. "Nous imposer, nous taxer pour créer des CDI, c'est vraiment n'importe quoi. Je me demande si le coup d'après, il ne va pas y avoir les coups de fouet", se désole Jean-Claude Puerto, PDG de Ucar Location. En France, 87% des recrutements sont effectués en CDD.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls lors de la visite d\'un Pôle Emploi, à Saint-Jean-de-Braye (Loiret), le 1er avril 2016.
Manuel Valls lors de la visite d'un Pôle Emploi, à Saint-Jean-de-Braye (Loiret), le 1er avril 2016. (ALAIN JOCARD / AFP)