VIDEO. Les personnes handicapées sont-elles traitées comme des "citoyens de seconde zone" ?

Ce 14 mai à Paris, des centaines de manifestants ont dénoncé la politique du gouvernement au sujet des personnes en situation de handicap. Brut a rencontré Pascale Ribes, vice-présidente de l'AFP France Handicap et organisatrice de la manifestation.

BRUT

Les personnes handicapées bénéficient-elles des mêmes droits que les autres citoyens ? Pour Pascale Ribes, la réponse est non. Devenue paraplégique à la suite d'un accident de la route, elle est venue manifester ce 14 mai à Paris pour dénoncer les inégalités qui touchent les personnes atteintes de handicap. Aller au cinéma ou à la boulangerie, trouver un emploi, un logement ou faire des études sont autant d'activités rendues difficiles par le manque de dispositifs. Une discrimination que dénonce fermement Pascale Ribes, décidée à se battre pour jouir des mêmes opportunités que les autres. 

Du dénigrement ? 

"On ne considère par la personne en situation de handicap comme une personne à part entière", pointe Pascale Ribes. Pour la manifestante, le gouvernement les relègue au rang de "citoyens de seconde zone". Elle demande à ce que des mesures soient prises au niveau des lois afin que cette "base d'égalité théorique" devienne enfin concrète et appliquée.

Ce 14 mai à Paris, des centaines de manifestants ont dénoncé la politique du gouvernement au sujet des personnes en situation de handicap. Présente dans le cortège, Pascale raconte ses difficultés au quotidien.
Ce 14 mai à Paris, des centaines de manifestants ont dénoncé la politique du gouvernement au sujet des personnes en situation de handicap. Présente dans le cortège, Pascale raconte ses difficultés au quotidien. (BRUT)