Emploi : l’insertion difficile des personnes handicapées

Chez les personnes handicapées, le taux de chômage est deux fois plus élevé que dans le reste de la population. 

France 3


Ils ont un handicap mental, une autre façon d’appréhender le monde, et ils revendiquent leur droit au travail. Depuis 15 ans, Isabelle Bonnard est employée dans une structure protégée pour adultes handicapés. À l’atelier de sérigraphie elle réalise des objets publicitaires à la demande d’entreprises extérieures. "
Je me sens bien et je me sens utile, explique t-elle. Si je ne travaille pas, je reste chez moi et je m’ennuie toute la journée." Isabelle travaille 35 heures par semaine et touche un peu moins de 1 000 euros, qui s’ajoutent à son allocation adulte handicapé. "Cela me rend plus libre", ajoute-t-elle.

Oublier sa différence 

À 23 ans, Farccasy Daveau a pu intégrer une entreprise classique dans la restauration. Il raconte : "C’était dur au début, puis après je me suis adapté petit  à petit. Avec le temps j’ai acquis beaucoup d’expérience." Sa différence, il l’oublie un peu plus chaque jour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Handicap 
Handicap  (FRANCEINFO)