Éducation : la rentrée, un casse-tête pour les élèves handicapés

Chaque année, la rentrée est un casse-tête pour les familles des enfants en situation de handicap. Ils sont 385 000 scolarisés, soit 6% de plus que l’an passé.

France 2

Si 6% de plus d’enfants en situation de handicap sont scolarisés cette année, de nombreuses familles et associations continuent de dénoncer des blocages. Giusepe, petit garçon autiste de six ans, compte jusqu’à trois et même jusqu’à cent. Pourtant, il n’a jamais été à l’école. Depuis trois ans, ses parents se relaient pour travailler à la maison et se battent pour l’y inscrire. "Quand on passe devant les écoles et qu’on voit la devise, je pense qu’elle est vraiment hors-sujet. Égalité, ce n’est pas ça. Fraternité loin de là. La liberté, il est en cage depuis six ans", explique son papa, Samir Baroualia.

Des centaines de familles dans l’attente

D’après les médecins, Giusepe est scolarisable. Mais cela fait trois ans qu’il est refusé à l’école. "J’ai pris soin d’aller voir, d’appeler, et on m’a expliqué que ce n’était pas si simple que ça, que mon enfant était handicapé, que c’était trop compliqué pour l’école", détaille le papa de l’enfant. Au rectorat de Paris, on ne connaissait même pas l’existence du garçon. Le jour même de l’interview pour France Télévisions, une auxiliaire de vie scolaire a finalement été recrutée par le rectorat pour l’enfant. Le petit Giusepe débutera l’école lundi 14 septembre. Des centaines de familles attendent encore des solutions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Guillaume, aide-soignant à domicile, s\'occupe de Michela qui souffre de plusieurs handicaps, le 1er mai 2020, à Toulouse (Haute-Garonne). 
Guillaume, aide-soignant à domicile, s'occupe de Michela qui souffre de plusieurs handicaps, le 1er mai 2020, à Toulouse (Haute-Garonne).  (FR?D?RIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)