VIDEO. "Le télétravail modifie notre rapport au travail. Il lui redonne sa juste place", estime Julia de Funes

La philosophe et autrice Julia de Funès livre quelques pistes pour repenser cette façon de travailler, inédite et parfois perturbante.

BRUT

Depuis le déconfinement, le télétravail n'a pas disparu de nos habitudes. S'il comporte pléthore d'avantages, certains peuvent le vivre avec plus de difficulté. Pourtant, selon la philosophe et autrice Julia de Funès, il comporte un certain nombre de bénéfices.

Plus de liberté

En déplaçant le travail à la maison, celui-ci devient alors une activité comme une autre, au milieu des devoirs, au milieu d'autres activités. "Le gros piège du travail, à l'opposé du télétravail, c'est que le travail devienne la finalité ultime de la vie. Pourquoi les gens, la plupart des salariés, préfèrent télétravailler, psychologiquement ? Parce que ça libère", souligne la philosophe.

Selon Julia de Funès, le travail en open space altère notre façon d'être, notre comportement. "Il suffit de se savoir visible pour agir comme si nous étions vus (…) Ça accapare l'esprit qu'on travaille, et c'est pour ça aussi – si j'en suis les études – qu'on est un peu moins bien au bureau qu'à la maison", relève-t-elle.

La performance en premier plan

Lorsqu'on travaille depuis chez soi, seul le résultat est visible pour les personnes avec qui on travaille. "Vous savez, les gens qui font semblant avec des dossiers sous le bras, qui s'agitent dans les couloirs, qui font signe qu'ils travaillent, en attendant, ils ne travaillent pas", estime Julia de Funès. Encore une fois, c'est l'image qu'on renvoie qui accapare au lieu du travail effectif. Aussi, le management est donc plus direct : on s'occupe véritablement du résultat concret et de ce qu'apporte le salarié.

VIDEO. \"Le télétravail modifie notre rapport au travail. Il lui redonne sa juste place\", estime Julia de Funes
VIDEO. "Le télétravail modifie notre rapport au travail. Il lui redonne sa juste place", estime Julia de Funes (BRUT)