Santé : les nouvelles règles du compte pénibilité inquiètent les salariés

Le 1er octobre, les nouvelles règles du compte pénibilité sont entrées en vigueur, ce qui inquiète les salariés.

Cette vidéo n'est plus disponible

Du nouveau dans la protection de la santé des salariés. Depuis le 1er octobre, l'exposition aux agents chimiques comme le ciment n'est plus un facteur de pénibilité. Par conséquent, le suivi personnalisé et la traçabilité précise sont supprimés, au regret des ouvriers. L'exposition au risque était difficile à déterminer, selon le patronat, qui critique également la lourdeur administrative des relevés mis en place pour chaque salarié. Désormais, les ouvriers ne sont plus suivis individuellement.

La fin des départs en retraites anticipés pour les plus exposés ?

Pourtant, certains agents chimiques sont cancérogènes avec parfois un effet éloigné dans le temps. Pour Camille Pradel, avocat spécialiste en droit de la santé, le fait que le médecin du travail ne soit plus informé "pose un immense problème, car c'est lui qui pourrait voir les dangers d'une exposition nocive pour la santé du salarié et dont il est nécessaire de le sortir". Cette vision est contestée par le patronat : le suivi se fera désormais globalement, à l'échelle de l'entreprise et selon les métiers. Autre changement pour les salariés, le départ anticipé à la retraite pour les plus exposés aux agents chimiques nécessite aujourd'hui de déclarer une maladie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Six nouveaux critères de pénibilité entrent en vigueur au début du mois de juillet.
Six nouveaux critères de pénibilité entrent en vigueur au début du mois de juillet. (MAXPPP)