Froid : que prévoit la loi pour ceux qui travaillent dehors ?

Les personnes qui travaillent à l'extérieur souffrent particulièrement des conditions climatiques et notamment du froid en ce moment. Que prévoit la loi pour les protéger ?

Cette vidéo n'est plus disponible

Qu'ils travaillent dans les jardins, sur les chantiers ou sur les toits, certains employés sont particulièrement exposés en période de grand froid. Le Code du travail ne mentionne pas de température minimum pour arrêter de travailler. Ceci est laissé à l'appréciation de l'entreprise.

Le droit de retrait

Sous certaines conditions, les salariés peuvent exercer leur droit de retrait, en cas de danger grave et imminent pour leur vie ou leur santé. "S'il y a désaccord entre l'employeur et le salarié, le salarié peut prendre d'office le droit de se retirer du travail. C'est ce qu'on appelle le droit de retrait. L'employeur, de son côté, va considérer que c'est justifié et dans ce cas le rémunérer. S'il considère que ce n'est pas justifié et qu'il y a désaccord, c'est le conseil des prud'hommes qui devra trancher", explique maître Catherine Le Manchec, spécialiste en Droit du travail du cabinet Auguste Debouzy. Par grand froid, les entreprises se doivent de protéger leurs employés en leur fournissant des tenues de travail adaptées ou en ajustant les horaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Travail dehors
Travail dehors (FRANCE 2)