Forte hausse des arrêts de travail

Les arrêts de travail sont en forte hausse en 2017. En cause notamment, des rythmes de travail plus intense. Les médecins sont pointés du doigt.

C’est une nouvelle tendance : le nombre d’arrêts de travail est en hausse depuis huit mois, mais il ne s’agit pas seulement d’arrêts de complaisance. Il y a plusieurs facteurs à commencer par le recul de l’âge de la retraite ou les maladies physiques. Ainsi en 2017, on assiste à une hausse de 5,2 %. Cela coûte 10,3 milliards d’euros à la Sécurité sociale. Plusieurs professions sont touchées comme les agriculteurs, les ouvriers ou encore les employés.

Épuisement au travail

Les explications sont nombreuses : baisse du chômage, conditions de travail où les gens tirent sur la corde. "Vous allez avoir des maux d’estomac, vous perdez l’appétit, vous rigolez un petit peu moins… tout un tas de petites choses, mais qui s’accumulent au fur et à mesure", raconte une femme. Pour la Sécurité sociale, les médecins délivreraient des certificats trop facilement et trop longs. Un salarié sur trois serait au moins une fois en arrêt maladie par an. Mais bien souvent, le salarié refuse l’arrêt selon un spécialiste.
Des députés veulent que des pathologies liées à l’épuisement au travail soient reconnues comme maladies professionnelles. Ce serait alors à l’employeur de financer leur coût.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration.
Illustration. (THIERRY GACHON / MAXPPP)