Canicule : les chantiers sous contrôle

La canicule touche durement les chantiers. Depuis une semaine, l'inspection du travail veille à ce que les entreprises du bâtiment prennent le minimum de risques pour leurs employés.

Voir la vidéo
France 3

Il est à peine 8h30 et le thermomètre affiche déjà plus de 25 degrés à Suresnes (Hauts-de-Seine). Avec des températures avoisinant les 35 degrés durant la journée, les entreprises doivent respecter certaines règles. Dominique Balmès, inspecteur du travail, est là pour les faire respecter et contrôle un chantier à Suresnes. La première vérification concerne la mise à disposition d'eau fraîche imposée par la loi, trois litres par jour et pour les 20 ouvriers de ce chantier.

Un bilan plutôt satisfaisant

Pour remplir leur bouteille, les salariés ont à disposition une fontaine d'eau réfrigérée. Autre mesure obligatoire, un local frais, afin qu'ils puissent se rafraîchir. Après trois heures de contrôle, Dominique Balmès tire un bilan assez satisfaisant pour ce chantier : "Il se peut que le chef de chantier ne fasse pas assez attention et que les quantités d'eau ne soient pas assez suffisantes à certains moments de la journée", précise-t-il tout de même. Avec la chaleur, la prévention des risques d'insolation est accrue et les horaires des ouvriers peuvent être adaptés en fonction de la température.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des ouvriers se désaltèrent sur un chantier de BTP
Des ouvriers se désaltèrent sur un chantier de BTP (THIERRY BORDAS / MAXPPP)