"Ça m’embêterait", "On va peut-être connaître un peu mieux nos collègues" : les animaux domestiques au travail ne font pas l’unanimité

La question du bien-être au travail se pose de plus en plus dans les entreprises, espaces de repos, animations, sport… Les initiatives fleurissent. À Suresnes (Hauts de Seine), la mairie prévoit de permettre aux agents de la ville de venir avec leur animal de compagnie.

Article rédigé par
Perrine Roguet - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmener son animal au bureau, une bonne idée ? (Photo d'illustration). (BOSTON GLOBE / BOSTON GLOBE)

Et si votre voisin de bureau pouvait aboyer, miauler ou vous faire des bulles… À Suresnes (Hauts de Seine), de prime abord, tout le monde n'est pas enthousiaste. "Je pense qu'il y a autre chose à faire avant ça. C'est un peu idiot", réagit une agente de la mairie de Suresnes. "Moi, ça m'embêterait vraiment d’être toute une journée au boulot avec les animaux de compagnie des autres personnes", renchérit une autre.

Pas d’animal si quelqu'un s'y oppose, assure-t-on du côté de la mairie qui envisage pourtant de rendre la présence des animaux domestiques au travail possible. La concertation a été lancée il y a deux mois avec les organisations syndicales de la ville. La CGT, syndicat majoritaire, est favorable au projet. Le secrétaire général pour la ville, Mustapha Zamoun, estime que la ville de Suresnes a "20 ans d'avance sur les questions sociales".

Un environnement de travail apaisant et stimulant

Adjointe au maire, Béatrice de Lavalette, est en charge des ressources humaines et du dialogue social. Elle assure que "l'idée est vraiment de créer les conditions optimales d'un environnement de travail apaisant et stimulant, source de créativité et facteur de performance, mais qui ne gênerait personne". Les animaux permettraient de créer de nouveaux moments de pause et d'échanges pour les salariés. L'élue affirme même que la ville est "un véritable laboratoire d'innovation sociale". Il existe 35 accords signés en dix ans avec les forces syndicales qui vont dans le sens du bien être au travail, notamment pour permettre aux agents et agentes de faire du sport sur leurs heures de travail.

"Le rôle du bien-être par la présence d'un animal est connu scientifiquement, affirme Patrick Légeron, psychiatre spécialiste du stress en entreprise et directeur du cabinet de conseil "stimulus". Pour ce qui est des animaux au bureau, il y a moins d'études, mais on sait que la présence d'un animal domestique au travail a un influence sur la réduction du stress."

Lorsqu'on a un animal domestique avec soi et bien les contacts avec les autres s'établissent assez facilement.

Patrick Légeron, psychiatre

à franceinfo

Selon lui, "les interactions entre les salariés sont plus fréquentes. Et ça nous fait du bien, nous sommes des animaux sociaux et souvent le travail est un lieu de solitude."

"Tel chien, tel maître"

Linda Le Gret, secrétaire générale du syndicat FO pour la Ville, mais aussi propriétaire d'un chihuahua plaide en ce sens : "Tel chien, tel maître. Peut-être qu'en connaissant les chiens, on va peut-être connaître un peu mieux nos collègues. Je ne l’emmènerais pas régulièrement. Je vais l'emmener de temps en temps pour voir comment il se comporte avec d'autres personnes ou pour répondre à des situations pratiques, si je dois emmener mon chien chez le vétérinaire ou chez ma maman".

Si le projet se concrétise, la mairie de Suresnes serait la première collectivité à autoriser les animaux au travail. La ville espère même recevoir le label "ville amie des animaux". Plusieurs entreprises privées le font déjà en France.

Bientôt des chiens, des chats, des poissons rouges dans les bureaux de la mairie de Suresnes ? Un reportage de Perrine Roguet - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.