Remaniement : des syndicats de retraités demandent la nomination d'un ministre chargé des personnes âgées

Le secrétariat d'Etat consacré à ces questions avait disparu avec la nomination d'Edouard Philippe comme Premier ministre.

Une pensionnaire d\'un Ehpad à Orléans (Loiret), le 15 avril 2020.
Une pensionnaire d'un Ehpad à Orléans (Loiret), le 15 avril 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Elles veulent peser sur les discussions, toujours en cours, sur la composition du nouveau gouvernement. Dans une lettre à Jean Castex, neuf organisations syndicales de retraités lui demandent de désigner "un(e) ministre ou au minimum un(e) secrétaire d'État" pour les personnes âgées.

"Les 17 millions de retraités ont besoin d'un ministère pour les représenter", affirment ces syndicats, parmi lesquels les fédérations CGT, FO, CFE-CGC, CFTC ou Solidaires de retraités. Ils estiment que "la situation des retraité(es) continue de se dégrader".

Le précédent gouvernement accusé de désintérêt pour les retraités

Le texte évoque notamment la loi destinée à créer une cinquième branche de la Sécurité sociale destinée à couvrir les risques liés à la dépendance des personnes âgées : "Son projet nous inquiète déjà", affirment les signataires.

Entre 2014 et 2017, un poste de secrétaire d'Etat chargé des Personnes âgées et de l'Autonomie avait été créé, sous l'égide du ministère de la Santé. Il avait disparu sous Edouard Philippe, ses fonctions étant attribuées au portefeuille de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Un choix qui témoigne, selon ces neuf syndicats, du "peu d'intérêt" porté aux personnes âgées par le "précédent gouvernement".

L'Elysée a indiqué dimanche que les consultations pour la formation d'un nouveau gouvernement se poursuivaient et que sa composition devrait être annoncée "lundi dans la journée". Il devrait comprendre "une vingtaine de ministres et de ministres délégués".