Réforme des retraites : un âge d'équilibre à 65 ans ?

Une étude d'impact réalisée dans le cadre de la réforme des retraites indique que l'âge pivot serait fixé à 65 ans et non à 64 ans. Un âge qui reculera progressivement.

FRANCE 2

Le projet de la réforme des retraites arrive en Conseil des ministres vendredi 24 janvier. Une étude d'impact a été réalisée, et première surprise : on ne parle plus d'un futur âge pivot à 64 ans, mais bien à 65 ans. Mauvaise nouvelle : les Français vont travailler de plus en plus tard. Il faudra atteindre cet âge d'équilibre pour obtenir une meilleure pension.

Après la réforme, les Français travailleront plus longtemps

L'espérance de vie va continuer à progresser. Avec la réforme, l'âge d'équilibre doit augmenter de manière proportionnelle. En 2037, l'âge pivot sera repoussé à 65 ans. Il faudra donc travailler jusqu'à cet âge pour une pension sans malus. Une évolution inadmissible pour le syndicat Force ouvrière. "C'est le rêve du gouvernement de nous contraindre par un argument ou un autre, d'accepter ou se résigner à devoir travailler plus longtemps pour pouvoir bénéficier de la retraite", s'insurge un représentant. Après la réforme, les Français travailleront ainsi plus longtemps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des adhérents à la CFDT manifestent contre la réforme des retraites le 17 décembre 2019 à Toulouse.
Des adhérents à la CFDT manifestent contre la réforme des retraites le 17 décembre 2019 à Toulouse. (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)