Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : Emmanuel Macron précise son plan et son calendrier

Publié
Réforme des retraites : Emmanuel Macron précise son plan et son calendrier -
Réforme des retraites : Emmanuel Macron précise son plan et son calendrier Réforme des retraites : Emmanuel Macron précise son plan et son calendrier - ()
Article rédigé par France 3 - A. Bourse, J. Assouly, C. Castelli, A. Dupont, F. Ducobu, S. Sahki, M. Marini
France Télévisions
France 3

Emmanuel Macron a précisé sa position quant à la réforme des retraites, dans la soirée du mercredi 26 octobre sur France 2. L'âge légal passera bien à 65 ans en 2031, mais un départ pourra être envisagé à 64 ans, sous conditions.

La réforme des retraites est l'une des urgences d'Emmanuel Macron pour son second mandat. Durant la soirée du mercredi 26 octobre, il a déterminé le calendrier. L'âge légal de départ sera en 2025 à 63 ans, en 2028 à 64 ans, et en 2031 à 65 ans. Une perspective qui divise les Français. Les Français ont des avis divisés. "C'est toujours passé de président en président, (...) et je pense qu'aujourd'hui monsieur Macron, il doit le faire", confie un homme. "Je ne pense pas que ce soit le sens de la vie, de travailler trop, et tout le temps, et toujours", estime un autre.

La CFDT s'oppose à la réforme

Le chef de l'État se dit ouvert à un report de l'âge de départ à 64 ans au lieu de 65, à condition d'allonger la durée de cotisation. Il tend ainsi la main à la CFDT. Mais pour le syndicat, qui participe aux négociations, il n'est pas question de repousser l'âge de départ. "Pour la CFDT, le report de l'âge de la retraite à 65 ou 64 ans est inacceptable, parce que c'est les seuls salariés qui ont commencé à travailler le plus jeune (…) qui vont payer l'addition de la réforme des retraites", estime Yvan Ricordeau, le secrétaire général de la CFDT retraite. Le président est prêt à des concessions quant à la pénibilité, les carrières longues ou le travail des seniors. Le texte sera débattu au Parlement au début du mois de janvier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.