Réforme de la dépendance : qu'attendre du gouvernement ?

Que faut-il attendre de la réforme de la dépendance, dont on parle depuis longtemps ? Les explications de la journaliste Alexandra Bensaïd sur le plateau de France 2.

FRANCE 2

Qu'attendre du gouvernement sur la réforme de la dépendance ? Sur le plateau du 20 Heures, la journaliste Alexandra Bensaïd évoque "une bombe à retardement". "En 2007 comme en 2012, Nicolas Sarkozy et François Hollande avaient promis une grande réforme. La crise est passée par là, et on n'a rien vu. Après le 'baby boom', c'est le 'papy crack' qui nous attend, et même si nous ne serons pas tous dépendants, ce risque va nous coûter de plus en plus cher. Aujourd'hui, la dépendance coûte une trentaine de milliards d'euros. D'ici 2060, ce pourrait être deux fois plus", explique-t-elle.

Des pistes à creuser

La question qui fâche, c'est donc le financement de la réforme. "C'est une question que les 'gilets jaunes' ont rendue inflammable. Par exemple, créer une nouvelle cotisation, c'est-à-dire augmenter les prélèvements obligatoires, ça paraît impossible. Une deuxième journée de solidarité semble difficile", expose la journaliste. "Alors, il y a d'autres pistes : face à l'urgence de rénover les Ehpad et de revaloriser les salaires des soignants, on peut ponctionner le fonds de réserve des retraites. À moyen terme, on peut aussi réaffecter un impôt, la contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS). Bref, il y a des solutions plus techniques et plus simples à porter politiquement, en tout cas beaucoup plus simples que l'idée qui a resurgi ces derniers jours au sein du gouvernement : demander aux Français de travailler plus longtemps", conclut Alexandra Bensaïd.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une aide-soignante s\'occupe d\'une personne âgée, le 4 décembre 2010, dans une maison spécialisée à La Rochelle (Charente-Maritime).
Une aide-soignante s'occupe d'une personne âgée, le 4 décembre 2010, dans une maison spécialisée à La Rochelle (Charente-Maritime). (XAVIER LEOTY / AFP)