Pouvoir d'achat : une retraitée lance sa pétition

Francine Vergon, une retraitée habitant Nancy (Meurthe-et-Moselle), réclame l'indexation des pensions sur l'inflation et vient de lancer une pétition qui rassemble déjà plus de 150 000 signatures.

FRANCE 2

Francine Vergon, une habitante de Nancy (Meurthe-et-Moselle), était attachée de direction à l'université. Elle a travaillé dix-huit ans seulement, pour pouvoir s'occuper de ses trois enfants. À cause de sa retraite de moins de 1 000 euros, elle a décidé de lancer une pétition. "J'ai décidé de faire ça pour les retraités, car même les 'gilets jaunes' ne parlent pas assez des retraités", explique-t-elle. Sa préoccupation est qu'elle ne cesse de perdre du pouvoir d'achat. "Je n'ai le droit à rien", avec une retraite de seulement 964 €, dénonce Francine Vergon.

Plus de 150 000 signataires

Depuis le lancement de sa pétition le 17 décembre, qui a recueilli plus de 150 000 signatures, Francine Vergon passe le plus clair de ses journées sur son ordinateur, très surprise par le nombre de commentaires et de participants. "Elle a raison d'utiliser ce moyen pour que les retraites soient indexées", explique une signataire. Pour l'instant, le gouvernement n'a pas le projet de réindexer les retraites à l'inflation, mais il a annoncé la suppression de la CSG sur les petites pensions dès 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus de 35 000 contributions et plus de 200 000 visiteurs ont été recensées sur la plateforme internet dédiée à la réforme des retraites.
plus de 35 000 contributions et plus de 200 000 visiteurs ont été recensées sur la plateforme internet dédiée à la réforme des retraites. (JOEL SAGET / AFP)