Jean-François Cirelli "a exercé des fonctions qui justifient la décoration qu’il va recevoir", défend Bruno Le Maire

"on est en train de mélanger des choses qui n’ont absolument rien à voir", a rétorqué le ministre de l'Economie vendredi, en réponse aux critiques essuyées par le gouvernement sur la promotion du patron de BlackRock France.

Le bureau de BlackRock à New York (Etats-Unis), le 16 janvier 2014 (illustration).
Le bureau de BlackRock à New York (Etats-Unis), le 16 janvier 2014 (illustration). (ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Jean-François Cirelli, le patron de BlackRock France, "a exercé des fonctions qui justifient la décoration qu’il va recevoir aujourd’hui", a défendu Bruno Le Maire, vendredi 3 janvier, en déplacement à Paris auprès des commerçants, au 30e jour de grève contre la réforme des retraites. Les opposants à la réforme accusent la société de vouloir l'influencer à son avantage, ce que dément BlackRock.

>> La Légion d'honneur attribuée au patron de BlackRock France : Matignon assume

L'ensemble de la carrière de Jean-François Cirelli, justifie, selon le ministre de l'Economie, la promotion au rang d'officier de la Légion d'honneur. L'homme de 61 ans, ancien dirigeant de GDF-SUEZ, puis d'Engie, est actuellement à la tête de la branche française de BlackRock, un puissant gestionnaire d'actifs accusé d'être le cheval de Troie de la retraite par capitalisation. "Je rappelle que BlackRock est un gestionnaire d’actifs, donc BlackRock ne s’occupe pas des pensions de retraite, donc on est en train de mélanger des choses qui n’ont absolument rien à voir", a rétorqué le ministre de l'Economie.

On joue sur le fantasme là où la responsabilité politique, c’est de traiter avec la raison.Bruno Le Maireà franceinfo

D'après le ministre de l'Economie, "cette réforme est une réforme de justice qui justement va bénéficier aux plus fragiles, donc à force de s’éloigner de la raison, la politique en France est en train de perdre son sens commun". Le ministre appelle "chacun (...) à revenir à la raison et à ne pas jouer avec les fantasmes et avec les peurs".

Jean-François Cirelli, a été nommé officier sur le contingent du Premier ministre, selon la promotion du Nouvel An de l'Ordre national de la Légion d'honneur publiée mercredi 1er janvier au Journal officiel.