Insolite : mort deux fois, mais en bonne santé

C'est une histoire ubuesque : un retraité a vu le versement de sa pension suspendu parce qu'il a été déclaré mort deux fois par l'administration.

FRANCE 3

"Afin de permettre l'annulation de votre date de décès, je vous remercie de bien vouloir me retourner cette lettre accompagnée des justificatifs suivants". Une lettre pour le moins étonnante, car Claude Gonzales n'est pas mort, mais engagé dans un sacré parcours du combattant. Tout commence en août 2017 quand il réalise qu'il ne peut plus accéder à son compte retraite par internet. Une opératrice lui annonce par téléphone son décès.

Un papier manquant pour l'Assurance maladie

"Je suis resté muet quelques secondes... décédé ?", s'étonne Claude. La faute à une confusion entre le retraité et un homonyme mort, puis une réaction en chaîne d'un organisme à l'autre. Le problème se résout, mais le retraité va mourir une seconde fois administrativement. "Vous n'existez plus, vous êtes hors société, vous ne pouvez aller nulle part", déplore Claude Gonzales. Du côté de l'Assurance maladie, l'explication tient à un papier manquant que le retraité assure pourtant avoir produit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une histoire ubuesque, un retraité a vu le versement de sa pension suspendu parce qu\'il a été déclaré mort deux fois par l\'administration.
Une histoire ubuesque, un retraité a vu le versement de sa pension suspendu parce qu'il a été déclaré mort deux fois par l'administration. (FRANCE 3)