Démission de Jean-Paul Delevoye : l'exécutif était-il au courant de son cumul des mandats ?

Lundi 16 décembre, Jean-Paul Delevoye démissionnait du gouvernement, fragilisé par des soupçons de conflits d'intérêts. L'exécutif était-il au courant des "oublis" du haut-commissaire aux retraites.

france 3

Après plusieurs jours de polémique, le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, avait finalement présenté sa démission au chef de l'État, lundi 16 décembre. L'exécutif était-il au courant des mandats cumulés par le "Monsieur Retraite" du gouvernement ? La journaliste Catherine Demangeat fait le point, en direct de l'Élysée. "Normalement, il existe différents filtres, comme la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui aurait dû le remarquer", explique-t-elle.

>> Prévisions, trafic, réactions... Retrouvez les dernières informations sur la réforme des retraites et la grève dans notre direct

"On ne peut pas présumer que les gens vont tricher"

Le quotidien Le Monde affirme quant à lui que l'exécutif était au courant des "oublis" de Jean-Paul Delevoye. Il avait oublié de déclarer une dizaine de fontions rémunérées. "Le secrétariat général du gouvernement rattaché au Premier ministre était au courant des activités rémunérées de Jean-Paul Delevoye", résume Catherine Demangeat. Une révélation démentie par Matignon. "Selon l'entourage d'Édouard Philippe, il n'y a eu aucun manquement des services du gouvernement dans cette affaire. Un conseiller ajoute que l'ex-haut-commissaire n'avait pas informé le gouvernement de son activité. Et il ponctue : 'On ne peut pas présumer que les gens vont tricher'".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye le 10 décembre 2019 à l\'Assemblée nationale.
Le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye le 10 décembre 2019 à l'Assemblée nationale. (DOMINIQUE FAGET / AFP)