CSG : une erreur de calcul va profiter à 200 000 retraités

Au premier semestre 2020, l'État avait appliqué à 200 000 retraités un taux de CSG plus favorable que prévu. Face aux nombreuses protestations, la Caisse nationale d'assurance vieillesse a décidé de ne pas leur demander de rembourser le trop-perçu. 

France 2

En ouvrant sa boîte aux lettres le mois dernier, Thierry Martin, retraité, a eu une mauvaise surprise. "J'ai reçu deux courriers [...] pour me dire que je devais rendre 317,59 euros à l'Assurance vieillesse car j'avais eu un trop-perçu", explique-t-il. L'explication est la suivante : ses revenus ont augmenté ces deux dernières années. Son taux de CSG aurait dû être revu à la hausse le 1er janvier dernier, mais les calculs n'ont pas été faits à temps. 206 000 retraités ont, comme lui, bénéficié d'un trop-perçu de 190 euros en moyenne au premier semestre.  

La CSG, un sujet sensible

La CSG demeure un sujet brûlant depuis sa hausse en 2018. Pour ne pas rallumer la mèche, le gouvernement a décidé de faire cadeau des 40 millions d'euros non prélevés. "J'ai considéré [...] que les retraités, les assurés, n'avaient pas à payer, même après, pour les erreurs de l'administration", justifie Olivier Dussopt, ministre de la relance et des comptes publics. Le cadeau aux retraités est cependant temporaire : les taux de CSG ont bien été recalculés pour le second semestre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Près de 200 000 retraités vont pouvoir conserver leur trop-perçu du premier semestre 2020.
Près de 200 000 retraités vont pouvoir conserver leur trop-perçu du premier semestre 2020. (France 2)