Hausse de la CSG : les retraités perdants

Selon le rapporteur du budget, de nombreux retraités vont être lésés. La suppression de la taxe d'habitation ne compensera pas immédiatement la hausse de la CSG. Le détail.

Contrairement à ce qu'a toujours dit le gouvernement, dans le rapport sur la CSG dévoilé ce jeudi 19 juillet, on apprend que la hausse de la CSG ne sera pas compensée tout de suite par la suppression de la taxe d'habitation. Des milliers de Français sont potentiellement concernés. Pourquoi ce décalage ? "Le 1er janvier, la CSG a augmenté d'un coup pour sept millions de ménages composés de retraités. Mais la taxe d'habitation, elle, va disparaître progressivement à partir d'octobre cette année, jusqu'en 2020", explique en plateau Margaux Manière.

Qui sont les perdants ? Combien sont-ils ?

"Selon le rapporteur du budget, sur les 7 millions de foyers concernés, ils seront extrêmement nombreux a être perdant cette année", poursuit la journaliste de France 2, qui évoque le chiffre de 6,4 millions de ménages qui perdront pas moins de 380 € en moyenne de pouvoir d'achat par an. En 2019, ils seront 4,4 millions de ménages perdants, et 3,2 millions en 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon le document, le trou du régime de retraite atteindrait plus de 4,5 milliards d’euros en 2022.
Selon le document, le trou du régime de retraite atteindrait plus de 4,5 milliards d’euros en 2022. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)