Coup de rabot sur l'aide à l'emploi à domicile : "Encore une mesure qui va impacter le pouvoir d'achat des retraités"

La suppression de l'exonération totale des cotisations sociales sur l'emploi à domicile pour les personnes âgées de plus de 70 ans risque de favoriser le retour du travail au noir, sous-entend Christian Bourreau, président de l'Union française des retraités.

(Photo d\'illustration).
(Photo d'illustration). (MYCHELE DANIAU / AFP)

"Je constate que c'est encore une mesure qui va impacter le pouvoir d'achat des retraités, après la sous indexation, après l'histoire de la CSG, voilà une mesure supplémentaire qui ne va pas dans le bon sens", a déclaré Christian Bourreau, président de l'Union française des retraités, ce lundi 23 septembre sur franceinfo, alors qu'un coup de rabot de 300 millions d'euros sur l'aide à l'emploi à domicile est inscrit dans le projet de loi de finances présenté ce vendredi prochain par le gouvernement.

Cette mesure va absolument à l'envers de la politique que le gouvernement affirme vouloir développer pour accompagner le vieillissement de la population.Christian Bourreau, président de l'Union française des retraitésavec franceinfo



"On sait bien que les personnes âgées, les retraités, les seniors, leur premier objectif, c'est de pouvoir rester à domicile. Les pouvoirs publics ont dit qu'effectivement, il convient de tout faire pour que les personnes âgées restent le plus longtemps dans leur domicile. Le fait d'avoir cet avantage, c'est quelque chose qui facilite le maintien à domicile des personnes, insiste Christian Bourreau. On évoque le jardinier, mais ça peut être aussi pour aller faire les courses, ça peut être pour préparer le repas, pour faire le ménage."

Un retour au travail au noir ?

"Quand on touche à ce genre d'avantage fiscal ou social, ça a inévitablement un impact sur le travail au noir. On sait très bien, et on en a déjà eu l'expérience, que quand les pouvoirs publics facilitent le travail à domicile, ça a un effet de réduction du travail au noir et une augmentation de l'emploi des aides à domicile", a terminé le président de l'Union française des retraités.