Budget 2019 : "Les pensions de retraite ne sont pas gelées", assure Gérald Darmanin

Alors que le budget 2019 a été présenté ce lundi 24 septembre, Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics était l'invité de France 2 ce même jour.

France 2

Lundi 24 septembre, Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics a annoncé six milliards de baisses d'impôts dans le budget 2019 et le quasi-gel des pensions de retraite (2 milliards et demi d'euros) sur le plateau du 20 heures de France 2. Quand on interroge le ministre au sujet des retraités, il répond : "Merci aux retraités pour le travail qu'ils ont fait pour la France". Il relativise leur taxation en assurant que "les retraités vont bénéficier, comme tous les Français, de la baisse de la taxe d'habitation". Il affirme également que "les pensions de retraite ne sont pas gelées".

Une affirmation que contredit Anne-Sophie Lapix en soulignant les "2 milliards et demi de perte de pouvoir d'achat à cause du quasi-gel des pensions de retraite" et "la colère des retraités", rappelle-t-elle. Au sujet de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG), Gérald Darmanin assure que "les retraités touchent en moyenne entre 1 500 et 1 700 € de pensions et que ces gens-là ne sont pas concernés aujourd'hui par les sujets de fiscalité évoqués".

"Ce n'est que l'année prochaine que l'on verra le pari réussi du gouvernement"

Gérald Darmanin assure favoriser le travail. "Il y a aussi 4 milliards d'euros de cadeaux faits aux ménages les plus riches [...] Que sont devenus ces 4,5 millions ?", interroge Anne-Sophie Lapix. "C'est cette année que les Français, notamment ceux qui payaient ces impôts, ne les paieront pas. Donc ce n'est que l'année prochaine que l'on verra le pari réussi du gouvernement", relate le ministre.

Le déficit budgétaire devrait être de 2,8% du PIB en 2019, contrairement aux prévisions du gouvernement de 2,4%. "Nous avions prévu 2,9 dans le projet de loi de finances l'année dernière, nous avions prévu 2,4 quand on a vu qu'il y avait un sursaut de la croissance, la croissance s'est un petit peu rabaissée donc on a prévu 2,8", détaille Gérald Darmanin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre du Budget, Gérald Darmanin, le 29 mars 2018 à Pantin (Seine-Saint-Denis).
Le ministre du Budget, Gérald Darmanin, le 29 mars 2018 à Pantin (Seine-Saint-Denis). (ERIC PIERMONT / AFP)