Prélèvement à la source : Gérald Darmanin évoque un possible "arrêt" de la réforme

"C'est une réforme, c'est vrai, complexe administrativement à mettre en place", a reconnu le ministre en charge de cette réforme, samedi 1er septembre sur France Inter.

Gérald Darmanin, ministre de l\'Action et des Comptes publics.
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics. (MOLLO NICOLAS / MAXPPP)

Alors que le président de la République a évoqué la possibilité de reporter la mise en œuvre du prélèvement de l'impôt à la source, prévue le 1er janvier 2019, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin évoque, samedi 1er septembre sur France Inter, un possible "arrêt" de la réforme.

"Nous choisirons ensemble politiquement mardi lors d'une réunion avec le président l'avancée ou l'arrêt de la réforme, puisque le président de la République l'a évoqué. Est-ce que techniquement on est prêt ? Oui, on est prêt. Est-ce que psychologiquement les Français sont prêts ? C'est une question à laquelle collectivement nous devons répondre", estime Gérald Darmanin.

Le ministre rappelle le précédent report de la réforme l'an dernier : "Il y a un an, le président de la République a considéré qu'il fallait reporter d'un an la réforme. Ce que nous avons fait et c'était une grande décision heureuse. Et c'est une réforme, c'est vrai, complexe administrativement à mettre en place. Cela touche 36 millions de foyers fiscaux et votre vie ainsi que la vie des entreprises et des collecteurs d'impôt. Donc, oui bien sûr, il fallait reporter."