Cet article date de plus de huit ans.

Passer du public au privé : un bon choix de carrière ?

Quitter la fonction publique pour commencer une seconde carrière dans le privé : c'est une des mobilités désormais ouverte aux fonctionnaires.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique prévoit la création de nombreux outils pour encourager la mobilité des fonctionnaires notamment vers le secteur privé. Une administration ne pourra plus s'opposer au départ d'un de ses agents vers le privé - ou vers une autre administration - sauf "nécessités absolues".

L'indemnité de départ volontaire.

Les fonctionnaires et les non titulaires en CDI qui souhaitent changer de secteur et quitter définitivement la fonction publique pour créer leur entreprise ou développer un projet personnel dans le secteur privé peuvent demander à bénéficier de l'indemnité de départ volontaire. Institué par un décret du 18 décembre 2009 cette indemnité peut atteindre jusqu'à 24 mois de traitement. Elle est versée, en une fois, dès lors que la démission est devenue effective. A noter : seuls les agents à plus de 5 ans de la retraite peuvent bénéficier de ce droit. A noter : il est également possible de travailler dans le public mais en disponibilité, ce qui permet de faire une pause et récupérer son poste au moment de son choix. 

Construire une seconde carrière.

"Stéphane, 35 ans, analyste-programmeur depuis 13 ans au sein d'un service informatique relevant du ministère de la Défense envisage sérieusement d'évoluer du public vers le privé. "J'ai fait le choix de la fonction publique à la fin de mes études car j'avais du mal à trouver un poste, la conjoncture dans mon secteur n'était pas aussi favorable à l'époque. Mais actuellement, avec la pénurie d'informaticiens dans les entreprises, mon profil et mon expérience m'ouvrent de réelles possibilités dans le privé. Sur le plan financier, je gagnerai plus qu'à mon poste actuel et c'est l'occasion pour moi de construire une seconde carrière. J'étudie actuellement les dispositions du projet de loi sur la mobilité professionnelle des fonctionnaires et je consulte les offres d'emploi des entreprises pour me décider. C'est un choix professionnel qui nécessite réflexion". Dominique, 44 ans, depuis 18 ans dans la police municipale, a déjà pris la décision de passer du public au privé. "Je viens de m'engager dans une démarche VAE (Validation des acquis de l'expérience) afin de préparer, ensuite, un diplôme universitaire sur la sécurité civile. J'envisage dans un prochain avenir de postuler à des postes de responsable de la sécurité dans des structures privées. Ce secteur est en plein développement et je pourrai y mettre en pratique toutes mes connaissances des questions de la sécurité acquises au cours de ma carrière dans la police municipale. Outre une seconde carrière, passer dans le privé me permettra de changer de région plus facilement même si je perds des avantages tels que mon logement de fonction." Alors, quel est votre choix : travailler dans le public ou le privé ?  La rédaction Publié le 13/03/13  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.