Entreprises : quand la hiérarchie disparaît

Le gouvernement veut permettre une meilleure représentation des salariés dans les conseils d'administration des entreprises. Des sociétés tentent de changer leur façon de gérer leur personnel, à l'image du groupe Hervé.

France 3

En apparence, c'est une entreprise comme les autres. Le groupe Hervé, à Ennery (Val-d'Oise), est spécialisé dans le chauffage et la climatisation. Une entreprise sans chef, c'est possible, même avec 3 000 salariés. Cela demande une organisation en cellule de quinze personnes qui se réunissent une fois par mois pour mettre à plat tous les problèmes. Toutes les décisions sont prises collectivement, même les sanctions.

Des techniciens autonomes

Chaque cellule fonctionne de manière autonome. Il n'y a pas de rapport hiérarchique. À l'origine de cette philosophie d'entreprise, le fondateur Michel Hervé. Il dit s'être inspiré de l'organisation des Iroquois. Comme dans les tribus indiennes, c'est la solidarité entre les membres qui priment. Si l'entreprise se développe, c'est aussi grâce à l'autonomie de ses techniciens. Dans le groupe Hervé, ils ont les responsabilités d'un chef d'entreprise, les risques en moins. Inconvénients : le service est plus cher que chez les concurrents. Les salariés sont davantage épanouis, mais pas plus payés qu'ailleurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un détecteur de monoxyde de carbone va être installé à proximité d\'une chaudière.
Un détecteur de monoxyde de carbone va être installé à proximité d'une chaudière. (MAXPPP)