VIDEO. "Il fallait faire sa place, se faire respecter" : Le combat de Sarah Ourahmoune dans le monde de la boxe

Sarah Ourahmoune est la boxeuse la plus médaillée de France. Aujourd'hui, elle lutte pour que les femmes aient leur place dans ce milieu encore réservé à la gent masculine.

BRUT

"Mon plus grand combat, ça n'a pas été les Jeux olympiques, ça a été de me faire accepter dans ce milieu d'hommes", explique Sarah Ourahmoune. À ses débuts, la boxe féminine de compétition n'était pas autorisée, elle ne l'a été qu'en 1999.

Dans la salle d'entraînement gorgée d'hommes, les vestiaires manquaient et les équipements n'étaient pas adaptés pour elle. "On titillait un peu l'orgueil des hommes, (…) je crois que ça les dérangeait", relève la sportive. Peu à peu, elle est parvenue à se faire une place et à monter sur un ring devant un public peu habitué à voir des femmes gantées.

Le combat continue

Après s'être imposée dans l'univers de la compétition, Sarah Ourahmoune a vécu un deuxième coup dur lorsqu'elle est tombée enceinte. "On m'a dit qu'on ne pouvait pas accepter qu'une maman monte sur un ring", raconte-t-elle. Mais la riposte de la championne ne s'est pas fait attendre : trois ans après la naissance de sa fille, la boxeuse a décroché l'argent aux Jeux olympiques de Rio.

Aujourd'hui, Sarah Ourahmoune a laissé tomber les gants mais n'a pas fini de se battre pour que les femmes puissent monter sur un ring et obtenir des postes éminents dans les fédérations de ce milieu "encore très réservé aux hommes.

Sarah Ourahmoune est la boxeuse la plus médaillée de France. Aujourd\'hui, elle lutte pour que les femmes aient leur place dans ce milieu encore réservé à la gent masculine.
Sarah Ourahmoune est la boxeuse la plus médaillée de France. Aujourd'hui, elle lutte pour que les femmes aient leur place dans ce milieu encore réservé à la gent masculine. (BRUT)