Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Les blocages de raffineries, "ça suffit", lance Manuel Valls

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
DLTFTV_MAM_6304226
EUROPE 1
Article rédigé par
France Télévisions

Dans une interview accordée à Europe 1, le Premier ministre a promis de nouvelles évacuations de sites pétroliers bloqués et assuré qu'il ne retirerait pas la loi Travail.

"D'une certaine manière, ça suffit, c'est insupportable de voir les choses ainsi." Actuellement en visite en Israël et dans les territoires palestiniens, le Premier ministre Manuel Valls a commenté les blocages des raffineries contre la loi Travail, mardi 24 mai, sur Europe 1. "La CGT trouvera une réponse ferme de la part du gouvernement, a promis le Premier ministre. Nous continuerons à évacuer les sites et dépôts bloqués par cette organisation."

>> Les stations-essence près de chez vous sont-elles à sec ? Consultez notre carte

Plus largement, Manuel Valls est revenu sur les actions syndicales. "Parfois c'est légal, quand il s'agit de manifester, parfois cela pose des problèmes de sécurité – et donc de légalité – quand il s'agit de bloquer un certain nombre de sites." Le Premier ministre en appelle donc "à la responsabilité de la CGT", l'accusant d'être aujourd'hui dans une "impasse".

"L'idée d'un conflit frontal, c'est vieux, c'est ancien, c'est conservateur, a encore déclaré Manuel Valls. Prendre en otage les consommateurs, notre économie, notre industrie, continuer des actions qui visent à faire retirer le texte, ce n'est pas démocratique." Le Premier ministre a donc assuré qu'il n'y aura "pas de retrait du texte [de loi Travail], sinon dans ce pays on ne peut pas réformer".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.