Pénurie de Carburant : dans le Sud, les effets du blocage se font déjà ressentir

En direct de Fos-sur-Mer, Julien Bigard fait le point sur la situation.

France 3


La pénurie de carburant se poursuit ce lundi 23 mai. Difficile pour l'instant de dire si d'autres entreprises du secteur vont se rallier au mouvement. Une certitude ce lundi soir : ceux qui bloquent en ce moment le dépôt pétrolier sont bien déterminés. "La preuve, ils sont encore plus de 200 ici. Le mouvement devrait encore continuer cette nuit, car ils ont prévu de se relayer pour poursuivre le blocage", explique Julien Bigard, en direct de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).

"Pas plus impopulaire que le gouvernement"

"Ils le savent, il faudra être nombreux, car c'est leur nombre qui va inciter les autorités à ne pas intervenir", poursuit le journaliste de France 3. Et de conclure : "En tout cas, les effets du blocage se font déjà ressentir dans les départements. De très nombreuses stations essence sont en situation de pénurie. Alors forcément, comme partout ailleurs, les automobilistes sont très agacés, mais les manifestants ne sont pas inquiets. Comme me disait l'un d'eux il y a quelques minutes : 'de toute façon, notre mouvement ne pourra pas être plus impopulaire que le gouvernement'".

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une affiche indique \"Rupture carburants\" sur une station-essence de Tinteniac (Ile-et-Vilaine), vendredi 20 mai.
Une affiche indique "Rupture carburants" sur une station-essence de Tinteniac (Ile-et-Vilaine), vendredi 20 mai. (DAMIEN MEYER / AFP)