Manifestations : plus de 200 interpellations après les violences

Plus de 200 personnes ont été interpellées en marge des manifestations contre la loi El Khomri, jeudi 28 avril.

France 3

Après les manifestations du jeudi 28 avril, de nombreuses interpellations ont été effectuées, et 24 policiers et gendarmes ont été blessés, dont trois grièvement. Dans le même temps, un jeune manifestant a perdu son oeil à Rennes (Ille-et-Vilaine). Depuis le début de la manifestation contre la loi El Khomri, jamais la violence n'a atteint un tel niveau. En déplacement en Nouvelle-Calédonie, Manuel Valls a condamné ces violences et mis en cause les organisateurs de la manifestation.

En découdre

Quelques dizaines individus cagoulés ou masqués se sont infiltrés dans le cortège. Certains s'en prennent aux pancartes des manifestants, avant d'allumer les fumigènes et d'en découdre avec les forces de l'ordre. Pointés du doigt, les syndicats étudiants dénoncent les casseurs, mais parlent surtout d'une intervention policière contre-productive. Les syndicats de police demandent quant à eux des consignes plus fermes pour interpeller les casseurs. Au total, plus de 214 personnes ont été interpellées dans tout le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants confrontent les forces de l\'ordre pendant une manifestation contre la loi Travail à Paris, le 31 mars 2016.
Des manifestants confrontent les forces de l'ordre pendant une manifestation contre la loi Travail à Paris, le 31 mars 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)