Manifestation du 28 juin : pas d'incidents majeurs

Nombreux étaient ceux qui redoutaient les violences. Finalement, tout s'est plutôt bien passé dans l'ensemble. Retour sur les faits.

France 2

Ce mardi 28 juin se tenait la 11e journée de mobilisation nationale contre la loi Travail. Des incidents étaient une nouvelle fois redoutés. Bonne nouvelle, ils sont restés limités. Il faut dire que jamais un dispositif policier de cette ampleur n'avait été mis en place. 

Nouvelle stratégie 

Tout de même, peu après le début de la manifestation, les premières bouteilles commencent à voler. Éclats de verre d'un côté, bombes lacrymogènes de l'autre. Les forces de l'ordre s'apprêtent à charger. Plusieurs dizaines de casseurs ont réussi à se glisser en tête de cortège. 41 personnes seront interpellées à Paris. Précipitamment, certains magasins ferment. Le cortège se poursuit encadré d'un impressionnant dispositif de sécurité. 2 500 gendarmes et policiers sont déployés. De chaque côté du cortège, ils suivent pas à pas le défilé. Une nouvelle stratégie qui semble efficace, la manifestation a été beaucoup moins violente que les précédentes.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police anti-émeutes dans Paris, en marge de la manifestation contre la loi Travail, le 28 juin 2016.
La police anti-émeutes dans Paris, en marge de la manifestation contre la loi Travail, le 28 juin 2016. (THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)