Loi Travail : les opposants à la loi El Khomri moins nombreux à manifester

Des cortèges ont défilé dans la plupart des grandes villes avec une mobilisation moins importante. France 2 fait le point.

France 2

A Lyon, ce 12 mai, 800 personnes manifestent pour le retrait de la loi Travail, choquées de l'utilisation du 49.3 par le gouvernement pour faire passer le projet de loi. "Nous on élit des députés et ils n'ont même pas leur mot à dire. A ce moment-là, on utilise le 49.3 sur n'importe quel sujet!", s'emporte une manifestante.

"On ne renonce pas"

A Toulouse, ils étaient 3 000 selon la police, 12 000 selon les organisateurs. Ici comme dans d'autres villes, on veut croire qu'un abandon du projet est encore possible malgré une mobilisation en baisse. A Paris, entre Denfert-Rochereau et les Invalides, 11 000 manifestants selon la préfecture, 50 000 selon les organisateurs. En tête de cortège, l'Intersynidicale à l'origine de cette journée de mobilisation. "Je rappelle qu'en 2006, le CPE, il avait été voté, il a été modifié ensuite. On ne renonce pas, je le dis clairement", note Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière. Pour l'instant, le record de mobilisation remonte au 31 mars dernier. 400 000 manifestants étaient ce jour-là dans les rues de France selon la police, 1 200 000 selon les syndicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation contre la loi Travail à Toulouse (Haute-Garonne), le 11 mai 2016. 
Manifestation contre la loi Travail à Toulouse (Haute-Garonne), le 11 mai 2016.  (MAXPPP)