Cet article date de plus de cinq ans.

Loi Travail : la nouvelle version divise les étudiants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Loi Travail : la nouvelle version divise les étudiants
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La nouvelle mouture de la loi Travail n'a pas convaincu le syndicat étudiant Unef, qui maintient son appel à manifester le 17 mars. Dans les universités, l'accueil est plus nuancé.

L'Unef n'est pas convaincue par la nouvelle version de la loi Travail. L'organisation étudiante a maintenu son appel à manifester, malgré les modifications apportées au projet de loi. "Il y a encore des articles dans cette loi qui nous pénalisent et qui, plus généralement, pénalisent l'ensemble des travailleurs" , dénonce Colin Jude, étudiant à Strasbourg et adhérent à l'Unef.

La peur de la précarité

"On demande des réformes qui nous apportent plus d'acquis sociaux, plus de droits, et pas des réformes qui vont encore plus nous précariser", ajoute Flavie Linard, elle aussi étudiante à Strasbourg et adhérente à l'Unef, face à la caméra de France 2.

Un point de vue que tous les étudiants ne partagent pas. "La réforme est là pour améliorer la santé des entreprises et non pour offrir une amélioration du marché de l'emploi [… ]. Je pense que c'est un mal pour un bien", explique Arthur Szmatea, étudiant à Paris.

Jeudi 17 mars, les étudiants de l'Unef et de deux organisations lycéennes appellent à manifester aux côtés des syndicats de salariés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Loi Travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.