Loi Travail : grève reconductible des routiers en colère

Dès ce lundi 16 mai au soir, ce sont les routiers salariés qui vont ouvrir le bal des manifestations. La loi Travail pourrait leur faire perdre jusqu'à près de 1 000 euros par an.

FRANCE 2

Le poids lourd est chargé de produits pour la grande distribution. Jérôme Féron va livrer à 300 kilomètres de là dans le Nord. Lundi soir, il sera en grève contre la loi El Khomri. Elle veut permettre de payer les heures supplémentaires à 10% au lieu de 25% aujourd'hui. Sa crainte : que les petites sociétés soient les premières à baisser les salaires et qu'ensuite les grandes entreprises, comme celle où il travaille, suivent le mouvement.

Une baisse des prix des heures supplémentaires

"Mon dirigeant me dit qu'on ne sera pas touché. Mais on le sera forcément par la concurrence de ceux qui vont tirer les prix de transport et des salaires vers le bas", s'inquiète Jérôme Féron, chauffeur routier. Aujourd'hui, il gagne 1 880 euros par mois pour 50 heures de travail par semaine. Pour lui comme pour de nombreux routiers, les heures supplémentaires représentent un quart du salaire. Avec des heures supplémentaires rémunérées à 10%, ils pourraient perdre jusqu'à 100 euros par mois. La grève qui commence ce soir est reconductible. Jérôme Féron est prêt à débrayer toute la semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 2)