Cet article date de plus de cinq ans.

Loi El Khomri : un geste à venir pour les PME

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Loi El Khomri : un geste à venir pour les PME
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Malgré l'opposition à sa loi, la ministre du Travail Myriam El Khomri a annoncé que le gouvernement ferait un petit geste pour les PME.

Le gouvernement et les députés pourraient modifier la loi El Khomri pour permettre aux PME de licencier plus rapidement en cas de crise. "Ceux qui vont créer de l'emploi dans le pays vont être les PME et les TPE, donc oui, on peut envisager un coup de pouce pour eux", a indiqué la ministre. Pour l'instant, le projet de loi permet les licenciements au bout de quatre trimestres de baisse du chiffre d'affaires. Pour les PME de moins de 300 salariés, ce critère pourrait être abaissé à deux trimestres.

Ne pas trop attendre avant de licencier

Adapter ses effectifs est un impératif pour ce patron d'une PME spécialisée dans les lampes LED. Il y a an, son entreprise perdait des marchés importants, et les commandes ont baissé pendant plusieurs mois. Attendre quatre trimestres avant de licencier, c'était selon lui mettre en danger sa trésorerie. À l'inverse, pour les grandes entreprises, le nombre de trimestres de baisse d'activité pourrait être relevé de quatre à six, avant de pouvoir licencier.


 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.