Le mouvement Nuit debout prend de l'ampleur

La mobilisation contre la loi Travail se poursuit de jour comme de nuit. Plusieurs centaines de personnes se sont encore retrouvées mardi 5 avril place de la République à Paris. Des rassemblements similaires ont eu lieu à Nantes, Rennes, Lyon ou Toulouse.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Assemblées populaires, musiques, débats... Pour la sixième nuit consécutive, un millier de personnes a occupé la place de la République à Paris mardi 5 avril. C'est le mouvement Nuit debout, né de la contestation contre la loi Travail. "La loi El Khomri a juste été un prétexte. C'est un ras-le-bol général", affirme un étudiant en histoire. Ras-le-bol contre le gouvernement ou contre une société de plus en plus libérale.

"Ras-le-bol général"

Les simples citoyens côtoient les militants de longue date. "On est d'accord avec cette initiative. C'est l'occasion de parler d'autres sujets que l'emploi comme le logement", estime Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de Droit au logement. Des milliers de personnes suivent aussi la mobilisation en direct grâce à Rémy Buisine et son téléphone portable. Dans la soirée mardi, les intermittents du spectacle ont rejoint le mouvement, qui s’étend à Lyon, Nantes, Rennes ou Toulouse.

Le JT
Les autres sujets du JT