INFO FRANCETV INFO. Loi Travail : 29 enquêtes sur de possibles violences policières ont été ouvertes par l'IGPN

C'est ce qu'indique la police nationale à francetv info, mercredi.

Des policiers interpellent un manifestant lors d\'un défilé contre la loi Travail, à Paris, le 12 mai 2016.
Des policiers interpellent un manifestant lors d'un défilé contre la loi Travail, à Paris, le 12 mai 2016. (JULIEN PITINOME / NURPHOTO / AFP)

Vingt-neuf enquêtes sont en cours à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) à propos de possibles violences policières commises lors des manifestations contre la loi Travail. C'est ce qu'indique la police nationale à francetv info, mercredi 18 mai.

Des policiers ont manifesté mercredi, partout en France, pour dénoncer la "haine anti-flics". Une mobilisation qui survient après deux mois d'affrontements, parfois violents, en marge de la mobilisation contre la réforme du Code du travail.

Bien souvent, les manifestations de policiers ont fait face à de contre-manifestations pointant les violences policières. Les forces de l'ordre ont été mises en cause pour des violences, notamment après qu'un jeune homme a perdu l'usage d'un œil à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Le gouvernement soutient les policiers

L'exécutif a affiché, mercredi, sa solidarité avec les forces de l'ordre. "Soutien très clair" dans "un contexte difficile", a martelé François Hollande en Conseil des ministres. "S'en prendre à eux, c'est s'attaquer à nous tous", a écrit Manuel Valls.

Mi-avril, une affiche d'une organisation de la CGT a dénoncé les violences policières contre les jeunes. Une initiative qui avait provoqué la colère du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, condamnant une campagne "choquante".