ENQUÊTE "L'ŒIL DU 20 HEURES". Les députés ont copié-collé un tiers des 4 983 amendements à la loi Travail

Pour atteindre le chiffre colossal de 4 983 amendements, certains élus ont eu recours à une technique simple : le copier-coller.

FRANCE 2

L'examen du projet de loi Travail à l'Assemblée nationale s'annonce long, très long. L'exercice, débuté mardi 3 mai, va surtout être marqué par l'étude des 4 983 amendements déposés par les députés. Mais comment parvient-on à un tel chiffre ? En multipliant les précisions et les propositions, certes, mais aussi en recourant à un stratagème moins constructif : le copier-coller, comme l'a constaté "L'œil du 20 heures".

Ainsi, au moins un tiers des amendements sont des copiés-collés. A ce petit jeu du recopiage, deux groupes d’opposants n’ont pas chômé. Tout d’abord, les frondeurs du PS, dont 134 des 450 amendements sont des copies. Dix-sept amendements déposés par Laurent Baumel sont strictement les mêmes que ceux signés par sa collègue Fanélie Carrey-Conte. Mais les champions sont les députés communistes et Front de gauche. Sur 2 412 amendements déposés, au moins 1 792 sont des copiés-collés.

Ils assument

"On fera de l'obstruction", assume le député communiste François Asensi. "L’essentiel, c’est d'essayer de faire en sorte que cette loi ne passe pas en l'état, parce qu’elle est catastrophique pour le monde du travail", abonde sa collègue Marie-Georges Buffet. Chez les défenseurs de la loi Travail, on s'attend donc à une belle course de lenteur.

Des députés dans l\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, le 10 février 2016.
Des députés dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 10 février 2016. (MAXPPP)