Carburant : le bras de fer continue

Dans l'ouest, dans le nord et désormais dans le sud du pays, des raffineries sont à l'arrêt et des dépôts pétroliers sont bloqués par des opposants à la loi Travail.

France 3

À Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), des pneus en feu bloquent l'accès au dépôt pétrolier. Depuis la nuit du dimanche au lundi 23 mai, près de 500 manifestants ont investi les routes qui mènent à ce lieu stratégique de la région. En empêchant les camions-citernes de venir chercher leurs cargaisons, les manifestants veulent montrer leur détermination au gouvernement. "Soit disant François Hollande devait combattre la finance, mais il combat les travailleurs", lance un syndicaliste.

Vers l'arrêt des entreprises pétrochimiques

D'autres unités de la région sont à l'arrêt, comme cette raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône). Ici, pas de piquet de grève, mais d'après les syndicalistes, 80% des salariés sont grévistes et les installations tournent au ralenti depuis vendredi 20 mai. Et selon la CGT, la grève pourrait s'étendre à d'autres entreprises pétrochimiques de la région.

Le JT
Les autres sujets du JT