Carburant : des dépôts pétroliers ont été débloqués

Ce lundi 23 mai, les forces de l'ordre ont débloqué la raffinerie de Cournon-d'Auvergne (Puy-de-Dôme). Les explications de France 3.

France 3

Dans l'ouest et le nord de la France, des dépôts de carburant sont toujours bloqués par des opposants au projet de réforme du Code du travail. À Cournon-d'Auvergne (Puy-de-Dôme), ce lundi 23 mai, les forces de l'ordre ont repoussé les manifestants qui bloquaient le dépôt de carburant. À Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le dépôt pétrolier est stratégique pour l'approvisionnement de la région marseillaise : depuis cette nuit, des militants CGT le bloquent avec l'aide des salariés des raffineries, des cheminots et des salariés du port de Marseille.

Arrêt complet des raffineries

En Normandie, la raffinerie de Gravenchon (Seine-Maritime) fonctionne normalement. En revanche, sur celle de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), les procédures d'arrêt des installations sont enclenchées. "L'arrêt complet de la raffinerie est prévu demain soir, mardi 24 mai", explique le délégué CGT Total Thierry Defresne. Comme celle de Gonfreville-l'Orcher, deux autres raffineries devraient s'arrêter : Donges (Loire-Atlantique) et Feyzin (Rhône). Et trois autres connaissent des perturbations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des routiers et des salariés de la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique) bloquent une route pour protester contre la loi Travail, le 17 mai 2016.
Des routiers et des salariés de la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique) bloquent une route pour protester contre la loi Travail, le 17 mai 2016. (MAXPPP)