Adoption définitive de la loi Travail : les conséquences dans le monde du travail

Ce mercredi 20 juillet après-midi, Manuel Valls a dégainé pour la troisième et la dernière fois le 49-3 lors de la lecture définitive du projet de loi Travail par les députés. Le projet sera considéré comme adopté dans 24 heures. France 3 fait le point sur les nouvelles règles qui vont s'appliquer. 

France 3

Cinq mois de contestation de la loi Travail n'auront pas changé grand-chose. Au final, les accords d'entreprise pourront bien primer sur les accords de branche avec des conséquences possibles sur le temps de travail. Une signature des syndicats qui représentent au moins 50% des salariés suffira par exemple pour déroger aux 35 heures et passer à 46 heures hebdomadaires.

Les entreprises pourront licencier plus facilement

Même principe pour la majoration des heures supplémentaires. Elles étaient généralement payées 25 % de plus. Désormais, selon les entreprises, elles pourront êtres majorées de seulement 10 %. C'était aussi un chiffon rouge pour la CGT, les entreprises pourront bel et bien licencier plus facilement en cas de baisse significative des commandes ou du chiffre d'affaires. En fait, le gouvernement n'a cédé que sur des points de détails. La CGT a déjà annoncé qu'elle reprendrait la mobilisation à partir du 15 septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants contre le projet de loi travail, le 28 juin 2016 à Paris.
Des manifestants contre le projet de loi travail, le 28 juin 2016 à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)