Cet article date de plus de sept ans.

Les aides aux entreprises de développement durable

Votre entreprise est écologique? Vous souhaitez lancer un projet autour du développement durable? Il existe de nombreuses aides pour vous aider à entreprendre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.

Olivier Las Vergnas, directeur de la Cité des métiers : "Cette rencontre entre des créateurs d'entreprise dans le développement durable et des organismes de soutien arrive à propos. La Cité des Sciences (dont dépend la Cité des métiers, ndlr) vient en effet de lancer son nouveau grand thème : "Gérer la planète". La difficulté du développement durable est de gérer une action très concrète à court terme, et une préoccupation à long terme. Ce qui m'intéresse, c'est cette question là : comment arriver à avoir une action solvable, ici et maintenant ?"Claudine Pierson, chargée du développement territorial Ile de France, Caisse des dépôts et consignations : "La Caisse des dépôts et consignations et l'association Cime ont décidé de s'associer pour faire du développement durable en Ile de France une priorité économique et politique. C'est pourquoi nous allons aider ces 16 porteurs de projet, sous différentes formes - soutien financier, conseil technique ou commerciale -, grâce à de nombreux partenaires.Plus largement, nous mettons en place, à la demande de l'Etat, un réseau à destination des entreprises d'insertion. Ce réseau sera opérationnel en 2004, et accompagnera 600 structures, dont les projets de développement d'activité durable, pour consolider les emplois. Il y aura trois niveaux d'intervention : départemental, régional et national. En 2003, nous avons déjà accompagné 50 projets issu du dispositif emplois jeunes, pour les pérenniser".Jean-Pierre Worms, vice-président de France Initiative Réseau et de Cime : "Le développement durable, c'est l'initiative de gens qui veulent créer leur propre activité, et donner du sens à leur désir personnel. Ces initiatives se créent là où le besoin n'est pas satisfait. Le problème est qu'il y a un grand potentiel de projets, mais peu de passage à l'acte. C'est un combat qui a besoin des réseaux d'aide au développement, mais aussi de la mobilisation des collectivités territoriales et de l'Etat".Seize projets sélectionnés.Quatre catégories étaient représentées : la coopération Nord-Sud, l'environnement, la vie locale et l'alimentation-santé-et services aux personnes.

  • Pour la coopération Nord-Sud : le projet d'Aurélie Dombia/Balakissa Arts sur l'aide au développement de l'art traditionnel malien du Bogolan (la teinture végétale de vêtements) ; le projet d'Hélène Liébert/Aye Aye Environnement de randonnée dans les arbres à Madagascar ; le projet de Joaquin Munoz/Action équitable pour sensibiliser au commerce équitable en Ile-de-France : le projet de Ngonga Massiana d'aide aux débouchés économiques pour les paysans du Niger.
  • Pour l'environnement : le projet Corif Association de création d'un écomusée de l'oiseau en Ile de France ; le projet de Laurent Gomis/Clair et Net de collecte et recyclage des cannettes de boisson ; le projet de Pierre Braunwald d'i-voiturage citoyen ; le projet de Frédéric Desplats/DCMP de fabrication de pales d'éoliennes de grandes dimensions.
  • Pour la vie locale : le projet de Jean-Louis Achart/Au fil de l'eau de découvert des boucles de la Marne sur des catamarans électriques ; le projet de Sylvie Brodziack/Mille et Une femmes de café-restaurant associatif pour les femmes à Conflans-St-Honorine ; le projet d'Isabelle Boyer/Belleville Insolite de création de rallyes et de circuits de visite et du métier d'"accompagnateur révélateur de quartiers" ; le projet de Sylvie Berune-Bouleau/Pecali 94 de création d'une écopole alimentaire dans le Val de Marne.
  • Pour l'alimentation-la santé-les services à la personne : le projet de Thérèse Clerc/La Maison des Babayagas de création d'un lieu de vie autogéré pour femmes âgées ; le projet de Lucien Piron/Diapason de transport porte-à-porte en Val de Bièvre ; le projet de Florence de Grammont/Emmaüs de promotion de la santé sociale ; le projet de Julie Rajoelina/Vital'Ha de fabrication de produits traiteurs bios et végétariens.

Pour en savoir plus :

  •     Le Comité d'information et de mobilisation pour l'emploi (Cime)
  •     La Caisse des dépôts et consignations
  •     France Initiative Réseau
  •     La Cité des métiers

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lancer son activité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.