Pauvreté : quelles annonces pour les jeunes ?

Jeudi 13 septembre, Emmanuel Macron a annoncé son plan pauvreté. Les associations soulignent des avancées pour la jeunesse.

Jeudi 13 septembre, Emmanuel Macron a présenté son plan pauvreté et a mis l'accent sur les jeunes. Dans un lycée professionnel, des élèves de terminale se préparent au bac pro et apprennent leur futur métier en cuisine ou en salle. Mais il n'y a pas si longtemps, la plupart de ces jeunes étaient des décrocheurs, comme Quentin Depaule qui a failli tout abandonner. Aujourd'hui 20 000 à 30 000 jeunes décrochent chaque année. Le plan pauvreté prévoit de rendre obligatoire leur formation jusqu'à 18 ans. "Il est extrêmement important que ces jeunes soient repérés, soient accompagnés et mieux soutenus", explique Olivier Duplan, responsable de la protection de l'enfance à la Fondation des apprentis d'Auteuil.

1 milliard et 240 millions d'euros pour la petite enfance

Le budget pour y parvenir n'a pas été débloqué alors pour éviter que les jeunes ne décrochent il faut s'y prendre très tôt. Le plan pauvreté prévoit également des mesures pour les crèches. Dans cette crèche implantée dans un quartier populaire, les horaires sont adaptés aux horaires de travail des parents et les tarifs commencent à partir de 27 centimes d'euros de l'heure. Cette crèche devrait bénéficier d'un nouveau financement. Au total, un 1 milliard et 240 millions d'euros sont prévus pour la petite enfance des familles défavorisées dans le plan pauvreté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla (à droite) aux côtés d\'Emmanuel Macron, le 11 octobre 2016 au Mans (Sarthe).
Alexandre Benalla (à droite) aux côtés d'Emmanuel Macron, le 11 octobre 2016 au Mans (Sarthe). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)