Le chèque énergie remis en question

Le chèque énergie, outil de lutte contre la précarité énergétique qui doit entrer en vigueur en janvier 2018, serait moins intéressant que certains tarifs sociaux.

France 2

Douze millions de Français souffrent de la précarité énergétique. Quand il est difficile de payer les factures, le froid s'installe au coeur de l'hiver et les lumières se tamisent. Le chèque énergie devait les aider avec 150 euros alloués par an pour payer les factures d'électricité et de gaz et financer les travaux de rénovation.

400 000 bénéficiaires en moins

Problème : il est bien moins avantageux que les aides déjà en place. Jusqu'ici, les foyers pouvaient cumuler jusqu'à 220 euros d'aides par an. Le nombre de bénéficiaires est aussi en baisse. Environ 400 000 Français ne toucheront plus d'aides. Une mauvaise nouvelle alors que le prix de l'énergie en France a bondi de 35% depuis 2008. Le chèque énergie est testé depuis mai dans quatre départements. Il devrait être généralisé le 1er janvier 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT